22 - 25 JUNE 2020 / LA ROCHELLE - FRANCE

Blog

Sunny Side of the Doc
21
Mai

Institut Français choisit PiXii pour son Focus médiation numérique et innovation culturelle

Focus de l’Institut Français consacré à la médiation numérique et à l’innovation culturelle au PiXii Festival 2019

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement de la création et de l’innovation culturelle, l’Institut français et le réseau culturel français à l’étranger invitent une quinzaine de professionnels internationaux à découvrir les acteurs français de la médiation numérique et de l’innovation culturelle, du 24 au 28 juin 2019, entre Paris et La Rochelle.

Les Focus de l’Institut français sont des dispositifs qui consistent à réunir pendant quelques jours, autour d’un programme culturel dédié, des professionnels invités par le réseau culturel français à l’étranger.
Ces programmes visent à faciliter le repérage des secteurs de la création culturelle française en encourageant leur diffusion dans le monde. Ils permettent également de mettre en avant la création et le savoir-faire français dans un secteur donné, d’ouvrir de nouveaux marchés aux acteurs français, et de développer les collaborations internationales.

La France bénéficie, dans le secteur de la médiation et de l’ingénierie numérique culturelle, d’une légitimité et d’une reconnaissance liée à son histoire muséale, patrimoniale et touristique. Guidage augmenté, réalité augmentée, vidéo-projection, dispositifs interactifs en musées, expériences en lignes, documentaires interactifs en réalité virtuelle…, autant de segments innovants qui constituent une riche palette d’offres de services, de contenus, et de dispositifs qui utilisent les nouvelles technologies et leurs usages afin de valoriser et de rendre accessible la création artistique et culturelle, les savoirs, mais aussi, le patrimoine mobilier – les grands sites touristiques –, et immobilier – les collections françaises.

De nombreuses sociétés françaises du secteur sont sollicitées à l’étranger et les institutions publiques françaises font elles aussi l’objet de demandes très fréquentes. En invitant une quinzaine de professionnels étrangers à rencontrer les acteurs français du secteur de la médiation numérique, ce nouveau Focus est l’occasion d’accompagner le développement international des entreprises françaises du secteur en leur ouvrant de nouveaux marchés et en favorisant les co-productions internationales, de valoriser l’expertise des institutions culturelles françaises, et enfin de favoriser les collaborations entre entreprises, institutions françaises et institutions culturelles étrangères.

De nombreuses sociétés françaises du secteur sont sollicitées à l’étranger et les institutions publiques françaises font elles aussi l’objet de demandes très fréquentes. En invitant une quinzaine de professionnels étrangers à rencontrer les acteurs français du secteur de la médiation numérique, ce nouveau Focus est l’occasion d’accompagner le développement international des entreprises françaises du secteur en leur ouvrant de nouveaux marchés et en favorisant les co-productions internationales, de valoriser l’expertise des institutions culturelles françaises, et enfin de favoriser les collaborations entre entreprises, institutions françaises et institutions culturelles étrangères.

Ce programme s’articule autour d’un événement dédié aux nouveaux usages du numérique et de la diffusion des contenus culturels : PiXii, le festival international des narrations et cultures digitales, qui se tiendra à La Rochelle, et où la délégation sera accueillie du 25 au 27 juin. Le parcours de repérage sera constitué à la fois de démonstrations, de visites, et de moments d’échange entre professionnels français et étrangers, organisés en collaboration PXN Expo et le CLIC – Club Innovation & Culture France. La délégation sera également invité à découvrir à Paris des dispositifs de médiation numérique in situ, au sein de musées et de centres culturels parisiens.

Les participants invités sont des responsables de musées, de centres culturels ou scientifiques, des commissaires d’exposition, des scénographes, des personnes en charge des missions de médiation ou des missions de développement des publics, ou encore des décideurs publics et privés impliqués dans des projets de développement touristiques et culturels.

 

INSTITUTIONS CULTURELLES

• AFRIQUE DU SUD – Christopher Till, CEO du Musée de l’apartheid

• AFRIQUE DU SUD – Ann-Young Maharaj, coordinatrice des expositions au sein de la Fondation Nelson Mandela

• CANADA – Cheryl Blackman, directrice des musées de la Ville de Toronto 

• CANADA – Dorothée Bezançon, conseillère à la programmation, Quartier des spectacles partnership

• CHILI – Victor Fajnzylber Reyes, professeur et chercheur en technologies immersives, directeur exécutif du projet « Darwin en Chile: Musée Immersif de l’Évolution »

• CROATIE – Matija Dronjic, conservateur et responsable du département audiovisuel du Musée ethnographique de Zagreb

• COLOMBIE – María Paula Martínez Concha, directrice des Communications au sein du Ministère de la Culture colombien

• ESPAGNE – Javier Sainz de los Terreros, directeur de la communication digitale au sein du Musée du Prado 

• HONGRIE – Zsófia Ruttkay, fondatrice et directrice du Techlab de l’Université d’Art et de design Moholy-Nagy à Budapest 

• HONG-KONG – Lilian Lai Lai Chan, senior manager au sein de la K11 Arts foundation 

• JAPON – Kazutoshi Tsuda, chercheur, Yamaguchi Center for Arts and Media [YCAM]

• KAZAKHSTAN – Gulnara Makhmetova, directrice du département des relations internationales du Musée national de la République du Kazakhstan

• MACÉDOINE – Goran Sadikario, directeur du Musée de l’Holocauste de Skopje

• SÉNÉGAL – Fatima Bintou Rassoul Sy, cheffe du service de la médiation et de l’animation culturelle, Musée des Civilisations noires 

• SUISSE – Dominik Mendelin, chargé de la conception des programmes de médiation de la HeK – Maison des arts électroniques de Bâle 

• SUÈDE – Daniel Golling,  conservateur des collections au sein du Musée suédois de l’Architecture et du Design 

• TAIWAN – Alina Chia-Hui Lin, chef administratrice du C-Lab – Laboratoire de culture contemporaine

 

Partenaire :

 

Leave a Reply

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.