[COMMUNIQUE DE PRESSE]
Sunny Side of the Doc 2016 : une année d’exception

Avec plus de 2000 professionnels accrédités, la 27e édition du marché international du documentaire linéaire et interactif a une fois encore démontré la pertinence de la démarche initiée depuis des années. Le palmarès a distingué des projets et des oeuvres aux sujets forts, ambitieux et de portée internationale.

La Rochelle, le 23 juin 2016 – La 27e édition de Sunny Side of the Doc, marché international du documentaire linaire et interactif qui s’est tenu du 20 au 23 juin 2016 à l’Espace Encan de la Rochelle, a observé une fréquentation stable avec 2080 professionnels accrédités, dont 287 décideurs internationaux et 53 nationalités représentées. Cette année, Sunny Side a reçu des délégations de producteurs en provenance de nouveaux pays aussi divers que : Arménie, Guyane, Indonésie, Iran, Liban, Lituanie, Slovaquie, Slovénie, Thaïlande, Ukraine et Togo notamment. Le Canada, pays à l’honneur, avait une place de choix dans les allées de Sunny Side avec plus de 113 producteurs, diffuseurs et institutionnels.
En mettant en lumière l’innovation tant dans l’écriture que la production et les modes de diffusion, Sunny Side of the Doc inscrit le documentaire dans une perspective prometteuse pour la coproduction internationale.

Un marché d’annonces et de signatures

Véritable plate-forme d’échanges pour le marché du documentaire, Sunny Side of the Doc a été le lieu de nombreux accords de coproduction et de distribution de grande ampleur. Information confirmée par de très nombreux distributeurs Japonais, Français, Allemands, Américains…
« A titre d’exemple, MEDIACORP, diffuseur de Singapour a confirmé 10 achats de films auprès de ZED, PBS International et d’autres distributeurs. Les Pitchs ont généré beaucoup plus de rendez-vous one to one et de négociations bien engagées que lors des précédentes éditions. ASTRO, diffuseur malaysien a ainsi retenu deux des projets présentés à l’Asian Pitch. J’insiste sur ces diffuseurs d’Asie du Sud Est parce que l’une des annonces faites concerne l’Asian Side of the Doc qui aura lieu à BANGKOK du 1er au 4 Novembre 2016 », a commenté Yves Jeanneau, commissaire général de Sunny Side of the Doc.

Sunny Lab : VR tous azimuts

Véritable laboratoire d’expériences interactives, le Sunny Lab a ouvert des pistes de réflexion sur les champs des possibles pour le documentaire : data-journalisme, branded content, animation et, naturellement, réalité virtuelle.
En 4 jours, le VR Lab qui permettait aux professionnels de s’immerger dans plus de 20 programmes VR a fait « salle immersive comble » avec plus de 1000 visiteurs – signe qu’au-delà de l’effet de mode, la réalité virtuelle tend à devenir de plus en plus concrète dans les projets et dans les stratégies de développement des diffuseurs.
Dans le cadre des R&D Exclusives ou sur leurs stands, de nombreux constructeurs comme ARRI, AV Broadcast, Emagison, Sony entre autres, ont pu présenter leurs dernières gammes : 4K, UHD, son binaural, VR ou encore colorisation de films.

« Le Sunny Lab a su s’émanciper en quelques années et il irrigue désormais tous les rendez-vous de Sunny Side. Le documentaire est indubitablement un genre qui se prête aux expérimentations et cette édition nous l’a une nouvelle fois prouvé », explique Yves Jeanneau, « Sunny Side a toujours été au rendez vous des innovations et des révolutions technologiques ; nous sommes bien à la pointe des nouvelles écritures et des nouveaux écrans ».

Le premier marché mondial du documentaire

Plus que jamais, Sunny Side of the Doc s’affirme comme le premier marché mondial du documentaire pour la coproduction internationale et l’achat de programmes. « Cette édition s’est avérée très prometteuse pour l’avenir du documentaire qui se renouvelle, qui innove et qui rayonne, tant dans ses modes d’écriture et de narration que dans ses canaux de diffusion, voire de financements », affirme Yves Jeanneau. « Le retour des chaînes nord-américaines, la présence de plates-formes VOD et de streaming, qui ne se contentent plus uniquement d’acheter des programmes mais également de les coproduire – sans oublier l’essor de la Réalité Virtuelle (VR) non seulement dans les contenus mais aussi dans les stratégies des diffuseurs – sont autant d’indicateurs de la pertinence de notre démarche. Nous avons pu, cette année encore, mettre en lumière ce que seront les grandes tendances de demain pour le documentaire. »

Grand Ecran : des sujets forts, un public concerné

Comme chaque année, avec Grand Ecran, Sunny Side of the Doc a offert au public de l’agglomération rochelaise des avant-premières des chaînes TV ainsi qu’une sélection de documentaires canadiens, pays à l’honneur en 2016 : politique internationale, question d’émigration ou encore aventures humaines, la programmation 2016 s’est fait l’écho d’un monde en mutation. Près de 1600 visiteurs ont pu découvrir les 18 documentaires projetés dans les salles du CGR Dragon et de la Médiathèque Michel Crépeau.

« Malgré les difficultés de transport créées par la SNCF, qui ont empêché tous nos accrédités d’atteindre La Rochelle en temps et en heure, et malgré quelques bugs informatiques (!), cette 27° édition s’est soldée par une appréciation unanimement positive des professionnels », conclut Yves Jeanneau.

La prochaine édition de Sunny Side of the Doc se déroulera du 19 au 22 juin 2017 à l’Espace Encan de la Rochelle.

L’Asian Side of the Doc aura lieu à Bangkok du 31 octobre au 3 novembre 2016